Bienvenue sur notre blog consacré à l'Ile Rodrigues.

Rodrigues Friendly, excursionniste et tour opérateur, vous aide à organiser votre séjour sur-mesure avec nos différents partenaires, que vous soyez seul ou en groupe : recherche de logement, transferts, location de voiture/scooter/vélos, excursions, randonnées, pêche, plongée, visite sur les îles... www.rodriguesfriendly.com

06 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Voyage culturel à l’Ile Rodrigues

Voyage culturel à l’Ile Rodrigues

Après avoir zippé sa valise, sauté dans un véhicule, enjambé les marches qui mènent au courrier domestique qui s’envole pour Plaine Corail, les plans de découvertes touristiques de la petite île vont cogiter à l’esprit pendant la petite heure et demie que dure le trajet. Dans l’avion de transport régional, des locaux, les plus nombreux la plupart du temps, quelques fonctionnaires, peut-être aussi des agents de missions étrangères ou des consultants, et des touristes. L’Ile Rodrigues attend, elle ne bougera pas. Le temps passe vite. A cinq minutes du tarmac, sur la gauche de l’appareil, le bleu sous vos pieds change de couleur car les stries des récifs indiquent le début du lagon, qui se défait des grands fonds marins.

Marchand de mais

Le tourisme culturel

Autant le dire tout de suite, nous ne parlerons pas ici ni ne conseillerons de s’en aller découvrir cette terre rien qu’en louant un véhicule et de rouler le temps du séjour. Car, de détente, notre choix se porte sur une détente à valeur ajoutée. Nous préférons effectivement parler de tourisme culturel, comme la richesse d’un pays ne peut être comprise uniquement par ses incontournables et ses paysages, mais bien par son histoire, ses différentes cultures (musicale, linguistique, artistique, culinaire, etc), par l’histoire de son développement humain, son évolution architecturale, ses productions au fil du temps, son savoir-faire, ses us et coutumes. Les excursions Univers, Origine et Evasion commentées par un guide de Rodrigues Friendly comportent ces thématiques qui apportent ce petit plus.

Joli Store

Si, par valeur ajoutée, pour certains il s’agit d’ajouter de la culture à leur patrimoine culturel, d’autres comptent sur leur curiosité intellectuelle pour ce qui est de l’enrichissement de leur séjour par plus de connaissances puisqu’ils estiment qu’au sein d’un même monde il regorge forcément de multiples authenticités : sites, histoires, personnages, voire des anecdotes. Ces multiples authenticités se confondent sur la carte touristique de l’île Rodrigues parce qu’il y a une fine frontière entre déplacement urbain et rural, ce qui permet de faire valoir les plaisirs qui font les vacances en y associant la société locale qui accueille.

Transporteur

Pas qu’une richesse à rapporter ou donner, mais plusieurs richesses à échanger

Le frottement entre arrivants et accueillants peut être riche. Riche dans les deux sens. Si, plus généralement, le visiteur est prompt – encore plus dans un pays à faible taux de criminalité comme Rodrigues, à vivre des expériences nouvelles sur une destination nouvelle, le local est lui aussi gagnant dans ce partage. Il nous vient en tête l’histoire de cette Canadienne qui voyage toujours avec des crayons, dont elle s’est fait un devoir d’offrir à une classe de primaire de Roche Bon Dieu. Mais aussi de cette réceptionniste qui a été invitée et accueillie dans un pays européen par les anciens hôtes de son gîte. Et, d’exemples, il y en a d’autres. Ainsi, beaucoup de richesses humaines sont à expérimenter et engranger au détour des petites attentions dont il faudrait savoir se saisir. De celles qui, finalement, devraient s’ouvrir au monde et sur le monde. Ces facettes, qui sont à même de faire des vacances réussies, demandent même une philosophie particulière du voyage, celle d’inscrire son voyage dans un tourisme de partage culturel. Encore plus dans un pays comme Rodrigues qui n’est pas doté d’une nature gigantesque mais d’une nature à taille humaine. Mettez de côté votre guide imprimé et laissez-nous vous transporter dans le réel. © RODRIGUES FRIENDLY

19 juillet 2017 ~ 0 Commentaire

Aujourd’hui : ORIGINE de l’île Rodrigues

Aujourd’hui : ORIGINE de l’île Rodrigues

Ce que souhaite Rodrigues Friendly avec son excursion ORIGINE, c’est de partager le plaisir de faire découvrir l’île aux voyageurs, curieux de singularités historiques et de petites et grandes histoires du passé., Le développement humain et culturel original de cette petite île créole apporte un éclairage sur ce qui a fondé les différents aspects de la société rodriguaise : le patrimoine et les traditions que nous survolons lors de cette journée résultent notamment du fait d’une île qui a été peu fréquentée de par son isolement géographique ainsi que sa faible démographie.

Le ravitaillement : confiseries, riz... pour toute l'île

Le ravitaillement : confiseries, riz… pour toute l’île

Savoir-faire, savoirs et couleurs au marché

Savoir-faire, savoirs et couleurs au marché

Port Mathurin, la capitale la plus à l’est du continent africain, une agglomération d’à peine deux kilomètres carré, est souvent surnommée la petite capitale de poche. Elle a, pendant très longtemps, monopolisé les attentions pour avoir été l’unique porte d‘entrée et de sortie du pays. Fort de son port qui dénote son dynamisme, il se rajoute à cet avantage qu’elle abrite l’Assemblée des élus et les principaux commerces et services. Dès le début de l’hiver austral les bateaux de plaisance viennent y mouiller et se multiplier puisqu’il fait bon naviguer dans cette partie de l’océan Indien hors de la saison cyclonique.

La Résidence, haut lieu du patrimoine local

La Résidence, haut lieu du patrimoine local

Kas Poz (détente) sur la jetée de Port Mathurin

Kas Poz (détente) sur la jetée de Port Mathurin

Port Mathurin s’entoure de lieux appelés Baie Lascar, à l’est, Pointe Monier, à l’ouest, et, dans son dos, les localités Fond La Digue et Camp Du Roi. Sur les hauteurs de la capitale, depuis son socle, Marie Reine de Rodrigues donne sa bénédiction aux passagers qui quittent ou arrivent par la mer. Puis, en continuant à monter, les successions de virages bordés d’eucalyptus finissent par mener au centre de l’île, où se trouve le point culminant du pays. Celui-ci surplombe vallées et monts avec, au loin, les lagons du sud ou encore du nord-est.

Regards posés sur ceux qui arrivent et qui partent

Regards posés sur ceux qui arrivent et qui partent

Observez l'île de son sommet

Observez l’île de son sommet

Le temps que le guide poursuive ses explications historiques et culturelles que voici l’édifice catholique, paré de sa plus belle tenue. Érigé par des volontaires pour les missionnaires, l’église saint Gabriel fait partie d’une des fiertés du pays. Surgi alors, comme une évidence, la symbolique de l’eau. L’eau, symbole où s’entremêlent les croyances et la nécessité vitale – dans un pays plusieurs fois frappé par la sécheresse. La construction de l’île agricole s’est faite, au fil des années, en venant à bout des pentes raides peu propices à l’agriculture : des terrasses campent dans le paysage.

L'église Saint Gabriel, résultat d'un effort soutenu

L’église Saint Gabriel, résultat d’un effort soutenu

Les lavoirs : les machines à laver faites de roches volcaniques

Les lavoirs : les machines à laver faites de roches volcaniques

En raison de la topologie, les routes n’ont pas totalement pris le dessus sur le réseau de mobilité pédestre, comme les pistes et sentiers sont quotidiennement empruntés. Ce qui permet de découvrir une localité insoupçonnée au bout d’un track road. L’excursion ORIGINE de Rodrigues Friendly est là pour répondre à une quête, qui est celle de donner du sens et de la vie à l’histoire en faisant ressortir les sensations, différentes pour chacun d’entre nous de par son appropriation.

Caverne Patate : exploration de la plus longue caverne de la République

Caverne Patate : exploration de la plus longue caverne de la République

Carrière de corail : vestiges du travail de l'homme

Carrière de corail : vestiges du travail de l’homme

Informatiques pratiques :

  • L’excursion commence à 8h30 et finit vers 15h30.
  • Votre guide vient vous chercher à votre lieu d’hébergement et vous y dépose en fin de journée.
  • Un repas local vous est servi au restaurant.
  • Plus d’informations sur les étapes de l’excursion et sur les tarifs sur www.rodriguesfriendly.com - © RODRIGUES FRIENDLY

20 juin 2017 ~ 0 Commentaire

L’accordéon à l’honneur

Faisons du bruit ce 21 juin de façon ordonnée pour notre propre bien-être. Nous ne sommes pas tous musiciens, alors faisons jouer ici et là un peu de douceur, de ces titres qui font remonter des souvenirs, qui agrémentent notre quotidien, qui nous ramènent à nous-mêmes. On va sortir les différents instruments dans tous les coins et recoins du globe, allant des instruments propres aux cultures millénaires ou aux peuples plus jeunes, aux accessoires plus universels telles la guitare ou la flûte. On va se faire entendre sur les places publiques ainsi que dans des salons feutrés entre amis. N’est-ce pas génial d’avoir installé un piano dans l’Hexagone au sein des gares ferroviaires ? Des notes qui s’envolent dans un tel endroit ne pouvaient que nous surprendre, et adoucir notre attente.

L'accordéon, une oeuvre d'art

L’accordéon, une oeuvre d’art

L’Ile Rodrigues et l’accordéon, c’est toute une histoire d’amitié et de convenances partagées. Pour certains, l’instrument a été introduit dans l’île par des Bretons, pour d’autres, son envolée est due aux volontaires engagés lors des deux guerres mondiales, qui sont rentrés avec. Il demeure que l’accordéon – la mélodie indissociable des bals musette -, accompagnent les danses rodriguaises qui ont pignon sur les planches, parfois sur l’asphalte, lors de spectacles : polka bébé, mazok, laval (la valse), entre autres.

Un ballet de couleurs sur l'asphalte

Un ballet de couleurs sur l’asphalte

Le terroir de musiciens qui ont choisi l’accordéon pour exprimer une harmonie, que celle-ci soit traditionnelle ou en version plus moderne, est plutôt encourageant en nombre. Parmi, Sydney Alfred, qui sera en concert à Mont Plaisir le 15 juillet, auteur de l’album Le Melorics. Cette journée est d’une telle importance pour Sydney Alfred qu’il la considère comme une journée d’anniversaire, ou du 1er jour de l’an. Ambiance. « Demain, pour la Journée, je joue bien évidemment gratuitement, peu importe où et qui me le demande », nous dira le professionnel.

Sydney Alfred lors d'une prestation sur scène

Sydney Alfred lors d’une prestation sur scène

Marlin Augustin, lui, a déjà commencé la fête. Accompagné de son accordéon diatonique affectueusement surnommé la boîte à frissons – l’accordéon diatonique est l’instrument à la base de toutes les musiques du monde, dira-t-il -, car rendez-vous était donné entre férus il y une semaine de cela sur la plage publique de Caverne Provert. Autour d’un déjeuner, à tour de rôle, la quinzaine de participants a eu l’occasion d’échanger des morceaux sous les brins des casuarinas. Avec le grand large comme toile de fond.

Des compétitions d’accordéon sont aussi organisées pour le plus grand plaisir des mélomanes, comme ce fut le cas le week-end dernier. Du terroir musical, Jacquelin Edouard y est issu. Accordéoniste depuis tout jeune, et même de père en fils. Jusqu’à ce qu’une blessure l’en empêche pendant de nombreuses années. Bien mal s’en faut, l’interprète finira par renouer avec les touches de ses claviers pour le grand plaisir de nos oreilles, et des voyageurs qui participent à l’excursion Univers de Rodrigues Friendly.

Jacquelin Edouard, symbiose entre le musicien et son accordéon

Jacquelin Edouard, symbiose entre le musicien et son accordéon

De ritournelles en ritournelles, l’accordéon s’est confortablement installé dans la culture musicale rodriguaise. Une assise qui fait que l’air qu’émet l’instrument à vent est reconnaissable entre mille. Rappelons-nous du Stereo Love d’Edouard Maya et de Vika Jigulina qui met tout le monde d’accord. Allez, faisons jouer la música.© RODRIGUES FRIENDLY

16 juin 2017 ~ 0 Commentaire

Le séga tambour. La vie rythmée de Lorenza Gaspard.

En ce qu’il s’agit du séga, la musique est née avant les paroles pour le poète d’expression créolophone Roland Latour.  Le déracinement d’êtres humains du continent africain a tout à voir avec la naissance du séga mauricien et du séga tambour rodriguais. Les personnes envoyées de force dans ces îles provenaient de différentes régions et ne parlaient pas forcément la même langue. D’où toute la difficulté de communiquer entre elles au tout début. Si, petit à petit allait naître un savant mélange, à savoir l’articulation d’un jargon, prémisses de la langue créole, c’est en ces premiers temps, aux dires de l’auteur et chercheur, la musique qui devait façonner cette population hétéroclite : « Nous appartenons à la langue que nous parlons ». Quant au séga tambour, il est propre à l’Ile Rodrigues, comme le maloya peut l’être pour la Réunion. Plus qu’une question de particularité, une question de caractère musical.

Ses doigts font ressortir le meilleur de son âme

Ses doigts font ressortir le meilleur de son âme

A la fin de la journée, pour s’affranchir du dur labeur et mettre en avant des sentiments, on jouait une musique sur laquelle les uns et les autres posaient des paroles pour raconter, pour partager. Une façon de se sentir libre et dont nul ne saurait la leur enlever. Au fil du temps, dotés d’une langue véhiculaire, les Mauriciens et Rodriguais feront étalage de cette tradition orale et musicale, auprès des leurs et des touristes venus découvrir cette partie de l’Océan indien. Le tambour, ou tamtam, a été remplacé par la ravane, un cercle en bois recouvert de peau de chèvre, et des instruments, tel que le triangle, assurent l’accompagnement. L’accordéon, avec un fond de musette, intégrera le séga tambour par la suite. Mais, il demeure que pour les puristes, il faut faire sans cet instrument à vent. C’est le cas de Dame Lorenza.

Dans la petite île créole, Dame Lorenza, que l’on rencontre sur deux excursions de Rodrigues Friendly, est une figure du séga tambour typique. Avec une carrière bien remplie, elle explique être tombée dedans « depuis que je suis née » puisque son père était un batteur de tambour invétéré. De ce dernier accessoire, ses doigts font ressortir le meilleur de son âme. En pleine action, c’est une communion entre la voix, la gestuelle et le bruit ; ou, quand la matière devient harmonie, tout simplement. Auteure d’une multitude de titres, dont Soleil Percé, Missié Tire To Chapeau, Séga Bonhomme Noel, Dame Lorenza cite quelques motifs de ses compositions : une bagarre entre voisines, dévoiler un doux aléa de la vie, la récolte des produits de la terre… A savoir que la voisine en question pouvait retourner la pareille… en chanson.

Les voyageurs qui découvrent les pas du séga tambour avec Dame Lorenza

Les voyageurs qui découvrent les pas du séga tambour avec Dame Lorenza

Que retiendriez-vous de la vie menée par Lorenza Gaspard ?

Six enfants et sept petits-enfants, et des chansons.

Jusqu’où avez-vous fait résonner le séga tambour typique avec votre groupe Bois Sirop ?

Bois Sirop avait remporté un premier prix en 1997, ce qui nous a valu d’être invités à nous produire à l’Ile Maurice. Et depuis, nous y sommes retournés à plusieurs reprises. Le groupe s’est produit dans l’océan Indien ; aux Seychelles, à l’Ile de la Réunion… et en France.

Vous êtes un griot, ou plutôt une conteuse, c’est une part de vous qui est moins connue…

Il faut raconter pour partager, il faut raconter les maisons en paille, la lampe à pétrole qui servait à s’éclairer, les longues marches, le travail dans les champs, le soleil qui se lève… C’est une façon de rapporter cette vie qui a contribué à l’histoire de Rodrigues, parfois par le biais d’une personne, d’un lieu, d’un événement.

Vous détenez un autre talent : la romance

Il y a plusieurs étapes à respecter lors des mariages traditionnels. Et une de ces étapes est de se mettre debout et, à tour de rôle et de table, de déclamer une romance – qui est le combiné d’un poème et d’une sincérité -, destinée aux nouveaux mariés. C’est lors des mariages que je me suis fait connaître en ce qu’il s’agit des romances. Puis, il y a eu les concours et tout ça.

Qu’en est-il de la relève ?

Il y a actuellement des filles et des garçons dont la tranche d’âge varie de 15 à 22 ans, et quelques autres qui sont un peu plus âgés, qui s’y intéressent. Cela permet de leur transmettre cette culture et ce savoir plus facilement, comme ils sont là de leur propre gré, imbus de l’envie d’apprendre pour la plupart. C’est bon signe pour l’avenir du séga tambour typique.

Et en ce qui concerne les représentations locales, où en êtes-vous ?

Nous participons au Festival Créole, à la Journée de la Femme, à des activités de l’Office du Tourisme, par exemple. Mais aussi auprès d’autres structures, tels les hébergeurs, qui en font la demande.  

Dame Lorenza, votre instrument fétiche chauffé à l’électricité…

Ah, non ! la peau de chèvre du tambour est toujours chauffée au charbon ou au soleil, pour rester typique, rustique et traditionnel… © RODRIGUES FRIENDLY

Après la découverte, place au séga tambour pour tous.

Après la découverte, place au séga tambour pour tous.

05 mars 2017 ~ 0 Commentaire

Rodrigues en mots et images

Rodrigues en mots et images

C’est d’abord devant le tapis roulant à bagages que l’art rodriguais se dévoile. En attendant que la valise ne se pointe, vous pouvez contempler une fresque hétéroclite à laquelle pas moins de 18 artistes peintres locaux ont participé pour vous donner une idée de la vie ici. Les supports que sont les tableaux, l’illustration, la photo, le timbre immortalisent des pans de l’histoire et ont valeur de mémoire historique. Ils célèbrent les différents aspects des scènes de vie.

La fresque à l'arrivée à Plaine Corail

La fresque à l’arrivée à Plaine Corail

Après ce premier contact avec l’art à Plaine Corail, il est intéressant de noter que l’on peut tomber sur un tableau ou une photo dans un restaurant, et qu’en plus de vous imprégner de l’atmosphère locale, ces images vous renseignent et vous instruisent sur la Rodrigues d’avant et celle d’aujourd’hui. Un tableau décorant fièrement un mur à l’Alliance française raconte les mariages d’antan ; une photo aux Deux frères vous plonge dans le rustique ; à la galerie de Christophe Meunier, la pêche est à l’honneur ; plus récemment, la Rodriguaise a été célébrée lors d’une exposition.

Mariage traditionnel

Mariage traditionnel

Les images qui défilent ou encore des sensations perçues à la lecture d’un ouvrage romanesque ont la faculté de dépeindre le cadre et de vous immerger dans les traditions et la culture locales. Il faudrait certes collisionner plusieurs livres pour faire le plein des us et coutumes et d’imagination. En décembre dernier, l’auteur créolophone rodriguais François Patrick Jean Louis a fait paraître Zasminn ek Rolan, une histoire d’amour qu’il a posée dans une localité des plus véritables où vous êtes entouré d’animaux. Et d’autres ouvrages tels que Mille petits quotidiens à l’île Rodrigues, Sir Ben raconte ou encore Soupirs dépeignent également avec poésie la vie à Rodrigues.

François Patrick Jean Louis et son premier ouvrage

François Patrick Jean Louis et son premier ouvrage

Pour être un document qui est officiellement reconnu comme témoin historique, le timbre célèbre plusieurs séquences de l’histoire de Rodrigues. La Cendrillon des Mascareignes est ainsi commémorée par des illustrations philatéliques et il existe même une petite collection au musée de la Réserve François Leguat. Jusqu’ici, l’estampille nous informe, notamment, sur les bateaux  (de 1907 à 2004) ayant desservi l’île, le transit de Vénus (1761), le vol inaugural Plaisance-Plaine Corail (1972), l’Assemblée régionale, l’agriculture, l’écotourisme.

Christophe Meunier

Christophe Meunier

A bien des égards, les images et les écrits, par le biais de leurs créateurs, donnent un aperçu de la société rodriguaise. Donc, chut ! Tendez l’oreille et vous entendrez divers sons jaillir de ces œuvres : une conversation entre pêcheurs ; le sifflement des voiles de kitesurf ; le murmure du vent qui effleure les feuilles en haut du Mont Limon… © RODRIGUES FRIENDLY

Les scènes de vie sont même sur les bus

Les scènes de vie sont même sur les bus

Les aventures de tØmtØm |
Jevaisalecoleaudanemark |
GEII in London 2017 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyageangleterrethomasroulet
| Melimontan
| Nytripkg46